top of page

Composés à 99,9% d’énergie, nous sommes des êtres énergétiques

Développer nos sens énergétiques pour trouver notre propre sens


Composés de 99,9% d'énergie, nous sommes des êtres énergétiques
Nous sommes des être énergétiques

Nous ne sommes pas seuls dans l'univers. Et pourquoi ? Parce que nous sommes intimement liés à tout ce qui nous entoure, de la plus petite molécule à l'immensité de notre univers. Depuis des millénaires, philosophes, sages et spiritualistes de toutes les cultures ont intuitivement saisi cette vérité universelle : nous sommes une particule de l'univers, indissociablement connectés au souffle de l'univers. Qu'il s'agisse d'une métaphore poétique ou d'une réalité, les scientifiques eux-mêmes peinent à s'accorder, mais les discussions continuent d'animer le feu sacré de la science moderne, explorant des théories comme celles des frères Bogdanov ou de Philippe Bobola, dont les travaux suggèrent que l'univers est immatériel, mental et spirituel.


Au-delà de nos cellules et de nos atomes, nous sommes essentiellement constitués d'énergie. Philippe Bobola nous rappelle que la matière, y compris notre corps, est principalement faite d'espace vide à l'échelle atomique. Les particules subatomiques, selon l'équation d'Einstein E=mc², ne sont pas de simples éléments matériels mais des manifestations d'énergie. Ainsi, nous ne sommes pas tant faits de matière que d'énergie.


Cela implique que nous sommes des êtres vibratoires, capables de capter les vibrations de notre environnement. Nous sommes littéralement des particules de l'univers, interconnectés avec tout ce qui nous entoure. Cette réalité nous pousse à reconsidérer notre existence, nous incitant à voir au-delà de notre composition physique et de nos interactions neuronales pour accepter notre nature énergétique, émotionnelle, et vibratoire profonde.

C’est pour cela que nourrir notre esprit est essentiel, mais c'est indissociable de nourrir notre être sur tous les plans : énergétique, émotionnel, et vibratoire.


D’ailleurs la fonction des philosophies ancestrales consistaient à enseigner l'équilibre en toute chose, à développer la sensibilité et l'interconnexion avec l’univers et en intégrant les valeurs du temps et de la patience. Elles cultivent une sagesse qui permet de maintenir une connexion profonde avec notre environnement. Cette approche, visant à développer la même flexibilité que le bambou qui se courbe au vent pour ne pas casser, encourage à accompagner le mouvement des événements et à comprendre notre interconnexion profonde, plutôt qu'à chercher à leur échapper ou à les contrôler.


Ce que je cherche à exprimer va au-delà de la simple pensée intellectuelle ; cela touche à une symbiose entre soi et les éléments, les événements, la nature, la mort, et l'univers. Ensemble, ces aspects forment un tout cohérent, agissant dans un état vibratoire qui favorise leur évolution commune. Face à notre petitesse et à l'immensité de l'univers, beaucoup pensent que contrôler permet de maîtriser ce qui nous dépasse. Cependant, cette quête de contrôle peut, selon moi, nous rendre encore plus petits, fragiles, et profondément vulnérables.


Imaginez si, à la place, nous adoptions une souplesse en toute chose, acceptant et recevant ce que la vie nous offre. Nous ne serions pas si éloignés de notre propre humanité et humilité. En embrassant cette flexibilité, nous nous ouvrons à une harmonie plus profonde avec les forces de l'univers, reconnaissant notre place dans le grand schéma des choses et notre interdépendance avec tout ce qui existe.

C’est ainsi que de Confucius à Platon, de Ptolémée à Einstein, d'Aristote à Bobola, à travers les civilisations anciennes de l'Égypte, de la Chine, du Moyen-Orient, l'histoire humaine se dévoile comme une quête d'équilibre entre intellect et spiritualité. Cette quête de savoir nous éloigne-t-elle de notre essence véritable et de notre place dans l'univers, ou nous guide-t-elle vers une compréhension plus holistique de la vie ? 


Quoi qu'il en soit, reconnaître notre lien avec les autres et avec notre environnement, qu'il soit proche ou éloigné, constitue un premier pas non seulement vers l'acceptation des défis de la vie et de notre capacité à contribuer à l'ensemble, mais aussi vers la reconnaissance de notre propre valeur. L'astrologie et la psychologie, en tant qu'outils de résonance, mettent en lumière les liens entre le macrocosme (l'univers) et le microcosme (nous-mêmes), nous aidant à aligner nos pensées et notre énergie avec les forces cosmiques qui nous entourent.


J’espère que cette discussion vous inspirera à explorer votre propre harmonisation énergétique et à mieux vous connaître.


A bientôt

Comentarios


Astrologue Astro-Psychologue
Astrologue, Astropsychologue

Astrologue - Astro-Psychologue

Bienvenue sur mon blog. J'ai beaucoup de plaisir à partager mes réflexions avec vous. N'hésitez pas à m'écrire si vous souhaitez me faire part, dans la bienveillance, de vos commentaires et de vos idées.

  • Instagram
  • Facebook

Abonnez-vous pour recevoir mes actualités en exclusivité

Merci d'avoir rejoint mon blog !

bottom of page